AU CENTRE-VILLE D’AUTUN, L’ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS SE TRANSFORME EN RÉSIDENCE.

AU CENTRE-VILLE D’AUTUN, L’ANCIEN COUVENT DES CORDELIERS SE TRANSFORME EN RÉSIDENCE.
24 septembre 2011 admin1

33 logements dans l’ex-couvent

Après de longs mois de rénovation, le couvent des Cordeliers change de vocation. Transformé en logements, il s’ouvre demain au grand public pour une visite exceptionnelle.

Il aura fallu six ans pour que ce projet aboutisse. Tout a commencé en 2005 par l’achat, par 32 particuliers, des murs et jardins du couvent des Cordeliers situé 16 rue de Lattre-de-Tassigny.

Objectif pour les nouveaux acquéreurs en loi Malraux et regroupés en association foncière urbaine libre : créer 33 logements et les proposer à la location. À l’achat, le couvent, composé de quatre ailes de bâtiment fermées en carré, et enserrant un jardin avec des arcades formant une galerie circulaire, a encore de l’allure. En revanche, « c’était une ruine en friche ! » assure Jean-Pierre Caudin, architecte en charge des travaux.

Une réhabilitation lourde

Sa rénovation n’a pas été de tout repos : autorisations administratives, modification de l’allée Colette, création d’une voie pour les pompiers et enfin, de gros problèmes avec un prestataire qui ont retardé l’achèvement des travaux. « J’ai repris la direction du chantier il y a six mois, fait valoir l’architecte. Finalement on a sorti le bébé de l’ornière ! ».

Résultat ? La résidence Couvent des Cordeliers s’apprête à livrer ses appartements entièrement rénovés, 29 T2 et 4 T3, d’une superficie de 36 à 80 m². Lors des travaux, les propriétaires ont porté une grande attention à utiliser les matériaux et le savoir-faire local : la fontaine et le hall d’entrée sont en pierre de Bourgogne, la toiture en tuiles plates typiques a été presque entièrement refaite par un couvreur d’Autun, l’enduit taloché du cloître et des escaliers respecte parfaitement le style du Couvent.

4,9 millions d’euros

« Les niches fiscales sont très décriées en ce moment », commente Guillemette Depresle, trésorière de l’Aful. « Cependant, il faut savoir que cette opération a coûté 4,9 millions d’euros, soit 2 900 €/m², le double du prix de marché. Les déductions fiscales aident donc à financer le projet ».

Envie de découvrir le Couvent des Cordeliers et ses appartements sous leurs nouveaux atours ? Alors profitez des portes ouvertes qui auront lieu demain après-midi. L’occasion de rentrer au cœur de l’Histoire autunoise.

Visites encadrées demain de 16 à 19 heures, 16 rue de Lattre-de-Tassigny.

Inauguration officielle à 17 heures.

Le Journal de Saône et Loire

Partager
FacebookTwitterGoogle+Email